Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 10:58

Accidents domestiques.

 

Bonjour.

 

46-04/12 conseils.

 

(enmarche.be)

 

Vie Quotidienne (4 octobre 2012) 


Eviter les accidents domestiques, c’est possible

 

Pour aller plus loin

> L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (France) a rédigé une brochure très didactique. “Protégez votre enfant des accidents domestiques” est téléchargeable sur www.inpes.sante.fr

> L’Office de la naissance et de l’enfance (ONE) a publié des fiches thématiques basées essentiellement sur des images pour un public peu familier des brochures en français. Le jeu de fiches “Développement et sécurité” explique l’évolution du développement de l’enfant jusqu’à six ans et met l’accent sur l’attitude à avoir pour aider l’enfant à acquérir sa sécurité intérieure et extérieure. Ces fiches servent idéalement de support pour des intervenants psycho-médico-sociaux. Infos : www.one.be

> Le site www.accidents-domestiques.com fournit de nombreux conseils pour prévenir les accidents dans chaque pièce de la maison. Interactif et ludique, il est très accessible.

> L’asbl Educa-Santé diffuse deux outils pédagogiques à utiliser lors d’animations de groupe. Composé de cartons et cartes illustrées, “Le Risque Tout” sollicite les cinq sens de l’enfant pour enquêter sur les dangers qui menacent la famille Souris. La “Petite Maison”, quant à elle, est la reproduction fidèle d'une grande maison, avec des décors et dessins qui s’illuminent. Infos :
071/30.14.48. – www.educasante.org

> L’asbl Cultures&Santé a publié un catalogue général d’outils pédagogiques. Infos :
02/558.88.11. - www.cultures-sante.be

L’habitation est avant tout un lieu de ressourcement, de repos et de bien-être. Mais elle est aussi source de nombreux dangers, tout particulièrement pour les petits enfants. Conseils pratiques pour éviter les accidents de la vie courante.

 

Une chute dans les escaliers avec un trotteur, des doigts coincés dans une porte, les pieds qui se prennent dans le fil du fer à repasser, une armoire mal fixée qui bascule, un chien surpris dans son sommeil qui montre les crocs, un poêlon d’eau bouillante en déséquilibre sur la taque de cuisson, du produit de vaisselle bu comme de la citronnade, une glissade dans la baignoire sans surveillance… Les accidents qui ont lieu au domicile ou dans l’environnement immédiat de l’enfant peuvent rapidement tourner au drame. Ils sont d’ailleurs une des principales causes de décès chez les enfants jusqu’à 14 ans (les moins de 4 ans davantage que les plus grands). Ils sont aussi à l’origine de blessures et de traumatismes qui peuvent laisser des séquelles graves aux jeunes victimes.

Surveillance, explications, précautions

Même s’il est impossible de bénéficier chez soi d’une sécurité à 100%, il est tout de même possible d’écarter la plupart des dangers et de prendre un maximum de précautions.

Trois grandes recommandations peuvent ainsi être formulées aux adultes et en particulier aux parents :

> Surveiller l’enfant. Le tout-petit ne peut jamais être laissé seul dans son bain, sur la table à langer, dans la maison ou la voiture. Au fur et à mesure qu’il grandit, l’enfant fait des progrès et part explorer le monde qui l’entoure sans avoir conscience des risques. Chaque étape du développement nécessite un accompagnement adapté de l’adulte pour permettre à l’enfant de partir à la découverte de son environnement en toute sécurité.

> Expliquer les dangers à l’enfant. Avec des mots et des gestes adaptés à son âge, il faut lui faire comprendre les risques qu’il court et la manière de les éviter : lui apprendre à descendre les escaliers, à manier des ciseaux, le mettre en garde contre la chaleur du poêle ou du four, lui montrer comment traverser la rue… Ainsi, s’il arrive que l’enfant se retrouve seul dans une situation de danger, la probabilité est plus grande qu’il adopte les bons réflexes afin d’assurer sa propre sécurité. Pourquoi ne pas aborder ce sujet avec lui de manière ludique ? De nombreux jeux, livres et outils pédagogiques abordent ce sujet (voir ‘Pour aller plus loin’).

> Adopter les bons réflexes et comportements. Certaines mesures de précaution et des gestes simples permettent d’éviter des accidents. Ici aussi, tout dépend des risques spécifiques que l’enfant encourt au fur et à mesure qu’il grandit. Sans doute, le mieux est-il de procéder pièce par pièce dans l’habitation pour visualiser les zones à risque et agir utilement (voir ‘Pour aller plus loin’). Judicieux aussi : demander conseil à des professionnels (médecin traitant, travailleur médico-social de l’ONE, assistant social, puéricultrice…).

Voici quelques points d’attention que nous avons sélectionnés parmi d’autres.

La cuisine

Entre les plaques de cuisson, les fours, les électroménagers, la friteuse et les couteaux, la cuisine est un lieu particulièrement dangereux pour les enfants. Blessures et brûlures sont les principaux accidents qui s’y produisent. Quelques conseils : tourner les manches des casseroles vers l’intérieur; ranger couteaux, sacs en plastique, allumettes, produits d’entretien… hors de portée des enfants ; débrancher les appareils ménagers après emploi ; vérifier la température du biberon et des aliments chauffés ; placer le four à micro-ondes à un endroit inaccessible ; équiper portes basses, placards et tiroirs de systèmes de blocage ; placer des cache-prises ; ne pas transvaser des produits d’entretien dans des bocaux alimentaires ; ne jamais transporter une friteuse ou une casserole bouillante en présence d’un enfant ; ne pas le laisser sans surveillance dans sa chaise haute…

La salle de bains

Un bébé peut se noyer dans 10 cm d'eau. Un enfant de 18 mois, dans moins de 20 cm d'eau. Il est donc conseillé d'utiliser un siège pour le bain et de ne pas quitter l’enfant. Lorsque l’enfant est plus grand, la pose d’un tapis antidérapant au fond de la baignoire ou de la douche ainsi qu'à la sortie du bain est recommandée. Autres précautions à prendre pour éviter les brûlures cette fois : toujours vérifier la température de l’eau, limiter à 50°C l'échauffement de l'eau à la source et placer de préférence des robinets mélangeurs thermostatiques. Pour éviter que l'enfant avale, inhale ou reçoive dans les yeux des substances chimiques (eau de Javel, parfums, produits d’entretien…), il est impératif de placer ces produits hors de portée. On rangera aussi les médicaments dans une armoire fermée à clef.

La chambre

Le lit et la literie doivent être adaptés à l’âge. Mettre bébé à plat sur le dos pour dormir diminue le risque de mort subite de 70%. Pour les tout-petits: pas de lit sans barreaux ni de lits superposés, adopter le sur-pyjama plutôt que la couette, ne pas encombrer le lit de jouets et peluches...

Quelques conseils encore…

> Les premières années, l'enfant porte tout à sa bouche. Les étouffements sont souvent provoqués par des aliments mais aussi par des petits objets (billes, monnaie, médicaments, pièces de jouets). La vigilance et le rangement sont donc de mise. Les jouets doivent être adaptés à l’âge de l’enfant et conformes aux normes européennes de sécurité.

> Attention aux escaliers : dès que l’enfant se déplace à quatre pattes, placer des barrières de sécurité en haut et en bas des marches (ou fermer les portes des pièces qui y mènent). Ne poser aucun objet sur les marches. Si possible les équiper d’une moquette antidérapante.

> De nombreux accidents sont dus à des armoires et étagères qui basculent lorsque l’enfant s’y accroche. Il est donc impératif, lorsque l’on place ou monte soi-même de tels meubles, de les fixer au mur comme c’est d’ailleurs recommandé par les fabricants.

> La plupart des morsures dont sont victimes les enfants (avec parfois des conséquences très graves) sont le fait du chien familial. Il faut donc exercer une vigilance attentive et ne pas laisser un jeune enfant seul avec un animal, même familier. Il est important de lui expliquer que le chien peut avoir des réactions inattendues et dangereuses, et de lui apprendre à ne pas le déranger quand il mange, dort…

// JOËLLE DELVAUX

Sphère privée, santé publique

© Philippe Turpin/Belpress

Les accidents domestiques tuent et blessent davantage que les accidents de la circulation. Pourtant, ils ne semblent pas représenter un problème majeur aux yeux du politique. “Hasard, maladresse, défaut de surveillance sont couramment avancés pour expliquer les accidents qui relèvent de la sphère privée”, avance Michèle Lalanne, auteure de “Sociologie des risques domestiques: des accidents invisibles ?”(1). Les solutions préconisées relèvent donc quasi exclusivement de la responsabilisation des parents et de la sensibilisation des enfants aux dangers qu’ils encourent.

Mais c’est oublier la dimension collective des risques, accuse la sociologue française qui s’est attachée à comprendre l'invisibilité sociale de ce problème de santé publique, malgré les preuves statistiques de mortalité et de morbidité. “Les causes sociétales et les facteurs sociaux n'ont jamais été recherchés, constate-t-elle. Les éclairer au grand jour permet de donner des pistes pour la mise en œuvre de politiques publiques chargées de réduire le risque encouru et donc le nombre d'accidents”. Plus près de nous, en région bruxelloise, l’asbl Cultures&Santé a mené une réflexion sur les inégalités sociales de santé en matière d’accidents domestiques(2). “En Belgique, aucune information ne permet de caractériser le niveau-socio-économique des enfants victimes d’accidents domestiques. Des études réalisées en Angleterre et au Québec montrent toutefois que les traumatismes non-intentionnels sont plus fréquents dans les populations au niveau socio-économique faible”, pointe l’association. “Même si c’est difficile à chiffrer, les conditions de logement et le cadre de vie familiale ont un impact sur la survenue des accidents domestiques et la gravité des traumatismes”, explique Marjolaine Lonfils, permanente à l’association.

Un logement vétuste, des installations électriques non conformes, une sur-occupation de l’espace, du matériel en mauvais état... autant de facteurs de risque d’accidents.

L’environnement social joue aussi : le fait de vivre seul avec plusieurs enfants, l’impossibilité de faire appel au voisinage ou à la famille pour garder les enfants...

Une telle analyse – qui mériterait d’être davantage approfondie – plaide pour que le politique se saisisse de la problématique et tente d’agir globalement et collectivement pour réduire les risques. Les priorités? Des logements décents et salubres, du matériel de sécurité de bonne qualité et accessible financièrement, des législations adaptées pour renforcer la sécurité des matériaux et produits et pour davantage informer les consommateurs... Sans oublier le développement et le soutien aux acteurs qui mènent un travail de promotion de la santé et de la sécurité au plus près des familles et de leur milieu de vie... Tout un programme!

//JD

(1) Publié en 2010 par le Centre d’étude et de recherche travail organisation pouvoir (Toulouse). Infos : http://w3.certop.univ-tlse2.fr

(2) Focus santé (novembre 2011) téléchargeable sur www.cultures-sante.be 

Repost 0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 07:52

Accidents domestiques.

 

Bonjour.

 

Actualité 46-01/12.

Chutes et accidents domestiques des seniors : pas de fatalité !
allodocteurs
Une des clés pour réduire ces accidents domestiques, mais aussi leur gravité, consiste donc à sécuriser les pièces du domicile.

Saint-Malo : des meubles géants pour prévenir les accidents ...
Ouest-France
Comme il le fait régulièrement, le centre social de La Découverte propose une exposition itinérante afin de sensibiliser le public aux accidents domestiques ...

Saint-Malo : des meubles géants pour prévenir les accidents ...


Comme il le fait régulièrement, le centre social de La Découverte propose une exposition itinérante afin de sensibiliser le public aux accidents domestiques.
www.ouest-france.fr/.../actuLocale_-Saint-Malo-des-meubles-...

Venez visiter la « Maison géante » ce week-end / Les news / L ...
Accidents de la vie domestique ... Dans cette exposition en double dimension conçue par l'Institut de prévention des accidents domestiques, les adultes se ...

 

Prévention des accidents domestiques à CLUSES (74)
Du 20 au 23 septembre, l'association départementale de la Haute Savoie a organisé 4 journées d'action prévention des accidents domestiques à CLUSES ...
www.familles-de-france.org/customer/product.php?...
Les accidents domestiques
Les accidents domestiques. http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-accidents- domestiques-premiere-cause-de-deces-chez-les-jeunes-enfants-1123.asp ...
www.i-manuel.fr/ST2S.../ST2S_STSSpart1dos1AC2doc12.ht...

CREATION DE JEUX SUR MESURE : Abeilles : gagner des
Tout a commencé en 2003 avec l'édition d'un premier jeu de société sur les gestes qui sauvent face aux accidents domestiques. Deux ans après, la société ...
www.entreprises-midipyrenees.com/actualite-creation-de-jeux-...

 

 

Sensibiliser aux risques d'accidents domestiques – Communes ...
On recensait 19.703 morts en 2008 par accidents domestiques, beaucoup plus que la route. Le vendredi, les élèves des écoles élémentaires de Saint-Cyr sont ...
www.lanouvellerepublique.fr/.../Sensibiliser-aux-risques-d-acc...
Eviter les accidents domestiques, c'est possible
Le site www.accidents-domestiques.com fournit de nombreux conseils pour prévenir les accidents dans chaque pièce de la maison. Interactif et ludique, il est ...
www.enmarche.be/.../20121004_eviter_les_accidents_domesti...
mon experience. C'est un bon plan a mon avis alors je partage ...
Bonjour à toutes, Je me présente, je m'appelle Sophie, j'ai 28 ans et je suis maman d'une petite [...]
forum.doctissimo.fr/.../experience-avis-partagesujet_236_1.ht...
Donnez votre avis - Saint-Malo.maville.com
Saint-Malo des meubles géants pour prévenir les accidents domestiques - Actualité Saint-Malo partager votre avis sur Saint-Malo des meubles géants pour ...
www.saint-malo.maville.com/.../deposer-avis-info_-Saint-Mal...
4

 

Repost 0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 07:35

Accidents domestiques.

 

Bonjour.

 

46-03/12 chutes et accidents domestiques des séniors.

 

(allodocteurs.fr)

Chutes et accidents domestiques des seniors : pas de fatalité !

rédigé le 4 octobre 2012 par La rédaction d'Allodocteurs.fr, mis à jour le 4 octobre 2012 /

 

En 2010, un sondage démontrait que la majorité des personnes âgées de plus de 70 ans estimaient que le danger était plus fort à l'extérieur de leur domicile, qu'à l'intérieur. Et pourtant, c'est bel et bien à la maison que surviennent 81 % des chutes des seniors. Les seniors ne sont donc pas toujours conscients des risques qu'ils encourent dans leur logement.

 


 

46 % des chutes surviennent dans la salle de bain, 18 % dans le séjour, 17 % dans la chambre.

Habitants du 91

Afin d'améliorer la prise en charge des personnes âgées en cas de chutes et de pouvoir intervenir au plus vite, le département de l'Essonne et l'hôpital gériatrique Les Magnolias de Ballainvilliers lancent l'étude Vigi'Fall. Ils cherchent une centaine de personnes âgées volontaires pour tester un dispositif d'alerte : un patch à porter et des capteurs de mouvements répartis dans l'habitation et un boîtier d'analyse de données.

Si vous habitez l'Essonne et que vous souhaitez participer à cette étude, vous pouvez appeler le 0 800 006 787 (Numéro vert).

 

Une des clés pour réduire ces accidents domestiques, mais aussi leur gravité, consiste donc à sécuriser les pièces du domicile. Une étape difficile à franchir pour la plupart des personnes âgées qui surestiment leur condition physique, surestiment l'état de leur appartement et craignent de le détériorer en effectuant des travaux.

Le bon interlocuteur est l'ergothérapeute. Il intervient généralement aux domiciles des personnes âgées et à la demande des médecins, après qu'une chute ait eu lieu. Si vous contactez un ergothérapeute libéral, il pourra intervenir de manière préventive, mais les frais resteront à votre charge.

Une fois votre dossier constitué, le professionnel est aussi là pour vous aider à obtenir des subventions et des aides, pour couvrir tout ou partie des frais liés aux travaux.

Si vous souhaitez réaliser des travaux d'aménagements, vous pouvez aussi contacter la Fédération des PACT, le premier réseau associatif au service de l'habitat en France. Il a pour but d'améliorer et de réhabiliter l'habitat, mais aussi d'adapter le lieu de vie pour favoriser le maintien à domicile.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :

  • Protec-chute
    Premier site européen d'information et de conseil sur les chutes des personnes âgées.
  • Etude Vigi'Fall
    Test d'un dispositif d'alerte pour améliorer la prise en charge des personnes âgées en cas de chute
Repost 0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 06:02

Accidents domestiques.

 

Bonjour.

 

46-02/12 doigts.

 

(assurances-gav.com)

Blessure ou perte de doigt : parmi les accidents les plus courants

1166]

Près d’un million et demi de Français par an subiraient un accident de la main. Cela survient beaucoup plus dans la vie quotidienne que dans le cadre professionnel. Il en résulte souvent des blessures graves.  

Accidents de la vie courante

Les traumatismes de la main sont de vraies menaces. Ils surviennent dans 51 % des cas dans le cadre d’un accident domestique, 15 % lors de bricolage, 14 % en jardinant et 14 % durant les activités de loisirs, etc. Il en résulte le plus souvent des plaies, dues aux outils tranchants comme les verres ou les couteaux. Il faut également se méfier grandement des bagues, surtout en bricolant ou en faisant du sport. Elles seraient à l’origine d’une perte de doigt par jour en France, car une bague coincée peut dangereusement virer au sectionnement du doigt. De plus, on ne peut réaliser une réimplantation du doigt que dans un accident sur deux.

Accidents de travail

Les accidents touchant les doigts surviennent beaucoup plus dans la vie quotidienne qu’au travail, respectivement 62 % et 28 %. Parallèlement, le traumatisme des doigts est l’accident du travail le plus courant, bien plus que celui des autres membres et du tronc. Les accidents de la main constituent le premier motif d’arrêt de travail et d’incapacité. Les victimes sont principalement les ouvriers, les apprentis et les intérimaires.

Les mesures à prendre en cas d’accident de la main

La désinfection doit être le premier reflexe, surtout pour une plaie superficielle. Si l’accident est plus grave, il faut appeler les urgences au 15, ou plus directement contacter le centre de la main (08 25 00 22 21). Si le doigt est complètement sectionné, vous aurez des chances de le sauver en le plaçant sur de la glace dans un sac en plastique, et non dans la glace au risque d’endommager les tissus. Le centre de la main ou les urgences doivent ici encore être appelés en priorité.

Repost 0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 05:43

Accidents domestiques.

 

Bonjour.

 

46-01/12 enquète. 

(lamanchelibre.fr)  

Les Français peu conscients des accidents domestiques

Les Français peu conscients des accidents domestiques

Les Français peu conscients des accidents domestiques

D’après une enquête récente, seulement 10% des Français citent les accidents domestiques parmi les trois risques qui les inquiètent le plus

Ils représentent pourtant la première cause de mortalité chez les jeunes enfants. De même, 56% des sondés estiment qu’il est normal et sain d’encourager les enfants à prendre des risques pour avancer dans la vie et que c’est en échouant que l’on apprend. Pourtant, pour 61% des Français interrogés, le terme de "risque" est systématiquement associé à celui de "danger".

Toutes les heures, un enfant décède en Europe d’un accident de la vie quotidienne. Quelques règles basiques seraient pourtant simples à observer. Plusieurs associations demandent notamment que les boîtes de médicaments soient toutes rendues impossibles à ouvrir par les enfants.

Elles exigent également des dispositifs de sécurité pour les fenêtres et les balcons. Et seulement 2% des logements français sont équipés d’un détecteur de fumées, alors que 80.000 incendies par an se déclarent à domicile et que ces détecteurs seront obligatoires en 2015.

Source : www.securikids.fr

Repost 0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 05:29

Accidents domestiques.

 

Bonjour.

 

45-11/12 vidéo de sante-nature-innovation.fr.

 

«Vous pouvez recevoir régulièrement les lettres de Santé & Nutrition.

C’est gratuit.

Cliquez ici pour vous inscrire: http://www.santenatureinnovation.fr/newsletter-gratuite/«

Vidéo vue 300 000 fois


Cher lecteur,

Mon informaticien m'a dit ce matin que ma présentation-vidéo avait déjà été vue par trois cents mille personnes !

Pour tout vous avouer, je ne me serais jamais attendu à un tel succès. La vie réserve bien des surprises...

Je ne sais pas si vous-même l'avez regardée jusqu'au bout, mais si vous avez quelques minutes aujourd'hui, c'est l'occasion de le faire. Attention, vous avez besoin de mettre le son de votre ordinateur, ou d'utiliser un casque audio.

Cliquez ici pour démarrer.

Bien à vous,

Jean-Marc Dupuis

Repost 0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 12:28

Accidents domestiques.

 

Bonjour.

 

45-10/12 parkinson.

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d'autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu'un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche pour retrouver l'information désirée.

Bibliographie

Ask DrWeil, Polaris Health (Ed). Q & A Library - Slowing Parkinson’s Symptoms ?, DrWeil.com. [Consulté le 4 mai 2010]. www.drweil.com
Association médicale du Canada (Ed). Grand public, Maladies - Maladie de parkinson, Amc.ca. [Consulté le 4 mai 2010]. www.cma.ca
InteliHealth (Ed). Health A-Z - Parkinson's Disease, Aetna Intelihealth. [Consulté le 4 mai 2010]. www.intelihealth.com
Kontakos N et Stokes J. Maladie de Parkinson : percées récentes et nouvelles orientations, Maladies chroniques au Canada, vol 20, no 2, 1999. Direction générale de la protection de la santé, Santé Canada.
Mayo Foundation for Medical Education and Research (Ed). Diseases & Conditions - Parkinson's disease, MayoClinic.com. [Consulté le 4 mai 2010]. www.mayoclinic.com
National Parkinson Foundation, Pakinson’s Disease - PD101, National Parkinson Foundation. [consulté le 25 mai 2010]. www.parkinson.org
Natural Standard (Ed). Herbs & Supplements - Coenzyme Q10, Nature Medicine Quality Standards. [Consulté le 4 mai 2010]. www.naturalstandard.com
Novey Donald W. (Dir). Clinician's Complete Reference to Complementary & Alternative Medicine, Mosby, États-Unis, 2000.
Santé Canada. Direction générale de la santé de la population et de la santé publique, Publications, Maladies chroniques au Canada, Vol. 20 no2 (2000) - Série de monographies sur les maladies liées au vieillissement : XII. Maladie de Parkinson : percées récentes et nouvelles orientations, Santé Canada. [Consulté le 4 mai 2010]. www.hc-sc.gc.ca
The Natural Pharmacist (Ed). Natural Products Encyclopedia, Conditions - Parkinson's disease, ConsumerLab.com. [Consulté le 4 mai 2010]. www.consumerlab.com
UpToDate. Patient information: Parkinson disease [Consulté le 4 mai 2010]. www.uptodate.com

Notes

1. Ross GW, Abbott RD, et al. Association of coffee and caffeine intake with the risk of parkinson.JAMA, 2000 May 24-31;283(20):2674-9.
2. Ascherio A, Zhang SM, et al. Prospective study of caffeine consumption and risk of Parkinson's disease in men and women.Ann Neurol. 2001 Jul;50(1):56-63.
8. Zhuang X, Wang L. Acupuncture treatment of Parkinson's disease--a report of 29 cases. J Tradit Chin Med. 2000 Dec;20(4):265-7.
9. Williams A, Gill S, et al. Deep brain stimulation plus best medical therapy versus best medical therapy alone for advanced Parkinson's disease (PD SURG trial): a randomised, open-label trial. Lancet Neurol. 2010 Jun;9(6):581-591. Epub 2010 Apr 29.
10. Storch A, Jost WH, et al. Randomized, double-blind, placebo-controlled trial on symptomatic effects of coenzyme Q 10 in Parkinson disease. Arch Neurol. 2007 Jul;64(7):938-44. Epub 2007 May 14.
11. Paganini-Hill A. Risk factors for Parkinson's disease: the leisure world cohort study.Neuroepidemiology. 2001 May;20(2):118-24.
12. Hernan MA, Takkouche B, et al. A meta-analysis of coffee drinking, cigarette smoking, and the risk of Parkinson's disease. Ann Neurol. 2002 Sep;52(3):276-84.
13. Ascherio A, Chen H, et al. Caffeine, postmenopausal estrogen, and risk of Parkinson's disease. Neurology. 2003 Mar 11;60(5):790-5.
14. Betarbet R, Sherer TB, et al. Chronic systemic pesticide exposure reproduces features of Parkinson's disease. Nat Neurosci. 2000 Dec;3(12):1301-6.
15. O'Suilleabhain PE, Dewey RB Jr. Contributions of dopaminergic drugs and disease severity to daytime sleepiness in Parkinson disease. Arch Neurol juin 2002;59:986-9.
16. Zhang SM, Hernan MA, et al. Intakes of vitamins E and C, carotenoids, vitamin supplements, and PD risk. Neurology. 2002 Oct 22;59(8):1161-9.
17. Schuurman AG, van den Akker M, et al. Increased risk of Parkinson's disease after depression: a retrospective cohort study. Neurology. 2002 May 28;58(10):1501-4.
18. Behari M, Srivastava AK, et al. Risk factors of Parkinson's disease in Indian patients. J Neurol Sci. 2001 Sep 15;190(1-2):49-55.
19. Mayo Foundation for Medical Education and Research (Ed). Diseases & Conditions - Parkinson's disease, MayoClinic.com. [Consulté le 4 mai 2010]. www.mayoclinic.com
20. Shults CW, Oakes D, et al. Effects of coenzyme Q10 in early Parkinson disease: evidence of slowing of the functional decline. Arch Neurol. 2002 Oct;59(10):1541-50.
21. Shults CW, Haas RH, et al. Coenzyme Q10 levels correlate with the activities of complexes I and II/III in mitochondria from parkinsonian and nonparkinsonian subjects. Ann Neurol. 1997 Aug;42(2):261-4.
22. Liang XB, Liu XY, et al. Long-term high-frequency electro-acupuncture stimulation prevents neuronal degeneration and up-regulates BDNF mRNA in the substantia nigra and ventral tegmental area following medial forebrain bundle axotomy. Brain Res Mol Brain Res. 2002 Dec 16;108(1-2):51-9.
23. Shulman LM, Wen X, et al. Acupuncture therapy for the symptoms of Parkinson's disease. Mov Disord. 2002 Jul;17(4):799-802.
24. Quik M, Kulak JM. Nicotine and nicotinic receptors; relevance to Parkinson's disease. Neurotoxicology. 2002 Oct;23(4-5):581-94. Review.
25. Walton-Hadlock J. Primary Parkinson's disease : the use of Tuina and acupuncture in accord with an evolving hypothesis of its cause from the perspective of Chinese traditional medicine--Part 2. Am J Acupunct 1999;27(1-2):31-49.
26. Stallibrass C, Sissons P, Chalmers C. Randomized controlled trial of the Alexander technique for idiopathic Parkinson's disease. Clin Rehabil. 2002 Nov;16(7):695-708.
27. Novey Donald W. (Dir). Clinician's Complete Reference to Complementary & Alternative Medicine, Mosby, États-Unis, 2000, p.353.
28. Lafontaine Denis. La maladie de Parkinson : « Avant-première » des résultats d'une recherche. Le Massager, mai 2001, p. 22-23. Texte reproduit sur PasseportSanté.net avec la permission de l'auteur Denis Lafontaine.
29. Duval C, Lafontaine D, et al. The effect of Trager therapy on the level of evoked stretch responses in patients with Parkinson's disease and rigidity. J Manipulative Physiol Ther. 2002 Sep;25(7):455-64.
30. Thaut MH, McIntosh GC, et al. Rhythmic auditory stimulation in gait training for Parkinson's disease patients. Mov Disord. 1996;11(2):193-200.
31. Kneafsey R. The therapeutic use of music in a care of the elderly setting: a literature review. J Clin Nurs. 1997;6(5):341-6.
32. Pacchetti C, Mancini F, et al. Active music therapy in Parkinson's disease: an integrative method for motor and emotional rehabilitation. Psychosom Med. 2000;62(3):386-93.
33. Bernatzky G, Bernatzky P, et al. Stimulating music increases motor coordination in patients afflicted with Morbus Parkinson. Neurosci Lett. 2004;361(1-3):4-8.
34. Tan LC, Koh WP, et al. Differential effects of black versus green tea on risk of Parkinson's disease in the Singapore Chinese Health Study. Am J Epidemiol. 2008 Mar 1;167(5):553-60.

35. www.franceparkinson.fr

36. Voon V, Hassan K, Zurowski M, et al. Prevalence of repetitive and reward-seeking behaviors in Parkinson disease. Neurology 2006; 67:1254 et 66:1750.

Repost 0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 12:19

Accidents domestiques.

 

Bonjour.

 

45-09/12 médecine chinoise.

 

Références

Bibliographie

1. Wiseman N. Glossary of Chinese medical terms and acupuncture points. Paradigm Publications, États-Unis, 1990.

2. Robinet I. Histoire du Taoïsme des origines au XIVe siècle. Éditions du Cerf, France, 1991.

 

 

 

 

Repost 0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 12:15

Accidents domestiques.

 

Bonjour.

 

45-08/12 cholestérol.

 

 (passeportsante.net)

Levure de riz rouge

Levure de riz rouge



Autres noms : Koji rouge, red yeast rice, Monascus purpureus, Hung-chu, XueZhiKang, ZhiTai, ang-khak rice mold.

Indications

Efficacité probable

Réduire les taux de cholestérol et de lipides sanguins.

Voir la légende des symboles

Efficacité incertaine

Réduire les rechutes d’accidents cardiovasculaires et la mortalité après un infarctus du myocarde.

Pour plus de détails, voir Recherches sur la levure de riz rouge

Posologie de la levure de riz rouge

 

La posologie ci-dessous repose sur les résultats d’essais cliniques probants menés majoritairement avec deux produits, le XueZhiKang®, commercialisé en Chine, et le Cholestin®, commercialisé en Amérique du Nord jusqu’en 2001.

 

 

En raison d'une guerre commerciale ayant conduit à des limitations réglementaires, le supplément normalisé de levure de riz rouge Cholestin® a cessé d’être offert en Amérique du Nord. Il existe, dans le commerce, d’autres produits à base de levure de riz rouge, mais rien ne garantit que leur composition et leur teneur en substances actives correspondent à celles des produits originaux (voir les sections Description de la levure de riz rouge et Historique).

 

Note. La plupart des fabricants nomment leur produit « levure de riz rouge », mais il s’agit plutôt d’une levure rouge de riz. Nous avons toutefois choisi de garder l’appellation la plus fréquente.

Hypercholestérolémie et hyperlipidémie

  • Extrait normalisé en monacoline (4 % de monacolines, dont 2 % de monacoline K ou lovastatine). Prendre 1 200 mg, de 1 à 2 fois par jour, en mangeant.

 

Le diagnostic, le suivi et le traitement de l’hypercholestérolémie et de l’hyperlipidémie doivent être faits sous la supervision d’un professionnel de la santé.

 

Description de la levure de riz rouge

La levure (Monascus purpureus) dont il est ici question est un type de champignon microscopique cultivé sur du riz. Elle contient un pigment possédant une teinte rouge prononcée. C’est donc la levure qui est rouge et non le riz.

En Asie, la levure de riz rouge est avant tout un produit alimentaire. La levure provoque la fermentation du riz sur lequel elle est cultivée. Le produit ainsi obtenu est séché et réduit en poudre. Il est utilisé comme colorant ou comme rehausseur de goût dans diverses préparations alimentaires asiatiques : sauces et mousses de poisson, vin de riz, tofu rouge, légumes marinés, viandes salées, etc.

Les suppléments de levure de riz rouge qui ont fait l’objet d’essais cliniques probants pour leurs effets hypocholestérolémiants sont des extraits (Xuezhikang® et Zhibituo® en Chine, par exemple). Ils sont fabriqués à partir d’une souche spécifique de levure (Monascus purpureus Went) et normalisés de manière à renfermer un certain pourcentage de monacolines. Ces monacolines sont ni plus ni moins que des statines, c’est-à-dire des substances qui inhibent la synthèse du cholestérol.

La principale monacoline de la levure de riz rouge (la monacoline K) est chimiquement identique à la lovastatine, un médicament de synthèse classique prescrit en cas d'hypercholestérolémie. À l’origine, ce médicament était d’ailleurs extrait d’une levure (Monascus ruber).

La teneur en monacolines de la levure de riz rouge destinée à l’industrie alimentaire peut varier de 0 % à 0,58 %1. Rien ne garantit qu’elle contient de la monacoline K en quantité suffisante pour exercer l’effet recherché. Cependant, une analyse de 9 levures alimentaires vendues en Chine a détecté de 0,36 mg à 3,8 mg de monacoline K par gramme2. Six des 9 produits analysés en contenaient une quantité suffisante pour avoir des effets thérapeutiques. Une analyse faite aux États-Unis sur 12 suppléments de levure de riz rouge a également révélé de très grandes variations d’ingrédients actifs, par exemple de 0,1 mg à 10,09 mg de monacoline K par capsule26.

La levure de riz rouge contient aussi, en petites quantités, des phytostérols, des isoflavones et des gras monoinsaturés. Ces substances peuvent aussi avoir un effet bénéfique sur les taux de cholestérol, ce qui entraînerait un effet accru3. Le XueZhiKang® et le Zhibituo® contiennent, en plus de la levure de riz rouge, plusieurs extraits d’autres plantes, dont le fruit de l’aubépine (Crataegus sp), le Dan Shen (Salviae miltiorrhizae - racine), le rhizome de curcuma (Curcumae longae) et le Da Huang (rhizome et racine de rhubarbe - Radix Rhizoma rhei).

Historique de la levure de riz rouge

On sait qu’en l’an 800 avant notre ère, les Chinois connaissaient déjà la levure de riz rouge. En plus de ses usages culinaires, ils lui attribuaient la propriété de favoriser une bonne circulation du sang et de soulager l’indigestion et la diarrhée. Dans le Ben Cao Gang Mu-Dan Shi Bu Yi (ouvrage de la pharmacopée traditionnelle chinoise écrit de 1368 à 1644), on trouve une description détaillée du processus de fermentation du riz pour obtenir la levure rouge médicinale.

Le produit Xuezhikang® a été mis au point et breveté en Chine par un professeur de l’Université de Pékin dans les années 1980. En Asie, 3 suppléments normalisés sont offerts en vente libre et sont approuvés en tant que Chinese Proprietary Medicine par les autorités médicales, ce qui signifie qu’ils répondent à certains critères de fabrication, d’innocuité, d’étiquetage et de suivi des effets indésirables. Ils sont commercialisés sous le nom de Xuezhikang® en Chine, et de Hypocol®, Lipascor® ou Liplysar® dans les autres pays asiatiques, mais aussi en Norvège et en Italie. Un autre produit, commercialisé en Chine, le Zhibituo®, a également fait l’objet de plusieurs essais cliniques.

États-Unis : saga judiciaire

Dans les années 1990, la compagnie Pharmanex a lancé le produit Cholestin® en Amérique du Nord. Cet extrait de levure de riz rouge affichait sa teneur normalisée en monacolines, soit au moins 4 %, dont 2 % de. monacoline K Il avait aussi fait l’objet de quelques essais cliniques concluant à son efficacité.

Le supplément obtint rapidement la faveur du public en raison de son efficacité et de son prix beaucoup moins élevé que celui des statines de synthèse. Cependant, la Food and Drug Administration (FDA) américaine, chargée de réglementer la commercialisation des médicaments, considérait ce supplément comme un médicament non approuvé et a ordonné son retrait du marché.

À la suite de plusieurs batailles juridiques, Pharmanex a abandonné la production de son produit à base de levure de riz rouge. L’entreprise a cependant conservé le nom de Cholestin®, sous lequel elle commercialise un produit contenant des lipides marins et des extraits de fruits.

En 2007, la FDA a averti les fabricants vantant les propriétés anticholestérol de leurs suppléments de levure de riz rouge qu’ils contrevenaient à la loi en commercialisant un médicament non approuvé. L’organisme a aussi recommandé aux consommateurs d’éviter ces produits. Les produits n’affichant pas d’allégation semblent tolérés, même si en principe, ils contreviennent aussi à la loi. Malgré les aléas de cette saga judiciaire, les suppléments de levure de riz rouge sont restés populaires aux États-Unis.

Recherches sur la levure de riz rouge

Efficacité probable Hypercholestérolémie et hyperlipidémie. De très nombreux essais cliniques ont été effectués pour vérifier l’efficacité de la levure de riz rouge pour réduire les taux de lipides dans le sang. En 2006, les auteurs d’une méta-analyse de 93 essais aléatoires (9 625 sujets en tout) ont fait un portrait intéressant de ce supplément. Ces chercheurs sont tous des spécialistes de la médecine chinoise4.

Caractéristiques des études

- 92 des études analysées ont été menées en Chine, et 91 publiées en chinois;
- 79 des études ont comparé la levure de riz rouge à une statine (37 essais) ou à un autre médicament réduisant les taux de lipides sanguins (42 essais).
- La plupart des essais ont porté sur le produit Xuezhikang®. Le dosage utilisé fournissait 10 mg de monacoline K.
- La durée des essais a varié de 4 à 24 semaines avec une durée médiane de 8 semaines.
- La plupart de ces essais présentent une qualité méthodologique faible.

Résultats des études

- Réduction du taux de cholestérol total des sujets prenant de la levure de riz rouge : de 13 % à 44 %. Réduction du taux de triglycérides : de 7 % à 44 %. Dans les 2 cas, la levure a fait aussi bien que les statines et autres médicaments auxquels on l’a comparée.
- La levure de riz rouge fait effet après 4 semaines de traitement et son effet s’est maintenu durant 24 semaines au cours des essais les plus longs.
- La levure de riz rouge est bien tolérée.

Observations et conclusion des auteurs

- Les études démontrent l’efficacité à court terme de la levure de riz rouge pour faire baisser les taux de lipides sanguins.
- La solidité de la preuve laisse à désirer à cause des failles méthodologiques de la plupart des essais.
- La Chine est reconnue comme un pays où une proportion inhabituelle d’essais positifs est publiée. Il y a donc un risque de biais, les études non concluantes n’étant pas publiées.
- Pour recommander la levure de riz rouge en remplacement des statines, 3 éléments seront nécessaires : des essais plus rigoureux, des données sur l’effet à long terme de la levure de riz rouge et des données sur son innocuité à long terme.

Essais menés en dehors de la Chine

Cinq essais contrôlés publiés entre 2008 et 2010 ont été menés en dehors de la Chine (293 sujets en tout, États-Unis, Égypte, Norvège). Ils ont donné des résultats concluants au chapitre de la réduction des taux de cholestérol : les essais ont duré de 3 mois à 6 mois et les suppléments utilisés avaient une teneur équivalente en monacoline K à celle des produits utilisés en Chine5-9.

Personnes intolérantes aux statines. De 10 %à 20 % des utilisateurs de statines souffrent de douleurs musculaires, ce qui peut les amener à cesser leur traitement. D’autres souffrent de problèmes digestifs ou préfèrent avoir recours à un produit naturel. Selon les auteurs d’une synthèse récente, la levure de riz rouge peut être un traitement à essayer auprès de ces patients, même si la teneur en ingrédients actifs des suppléments en vente libre est très variable26,27. Ils citent 3 essais, regroupant 130 sujets intolérants, au cours desquels la grande majorité ont bien toléré la levure de riz rouge6,9,28.

Autres effets protecteurs sur le système cardiovasculaire

Selon des essais menés en Chine, la levure de riz rouge semble également avoir des effets positifs sur d’autres facteurs de maladies cardiovasculaires, comme le taux sanguin de protéine C-réactive, un marqueur d’inflammation10-13.

Efficacité incertaine Réduction des rechutes d’accidents cardiovasculaires et de la mortalité après un infarctus du myocarde. Une seule étude, menée en Chine, s’est penchée sur ce point. Près de 5 000 sujets ayant subi un infarctus du myocarde, ont été suivis durant 4 ans dans le cadre de la China Coronary Secondary Prevention Study (CCSPS). Par rapport au placebo, la prise du produit Xuezhikang® a réduit de façon très nette le risque de rechute (-45 %) et de décès (-35 %)14. Voir notre nouvelle Étude chinoise : la levure de riz rouge bénéfique aux malades du coeur à ce sujet.

Cette réduction de la mortalité et des accidents cardiovasculaires s’est aussi manifestée dans un sous-groupe de sujets âgés et hypertendus15 et dans un sous-groupe de sujets diabétiques16. Par contre, les chercheurs ont constaté que la levure de riz rouge n’avait pas eu plus d’effet qu’un placebo sur la pression artérielle des participants hypertendus29.

Selon une synthèse publiée en 2008, les résultats de la CCSPS, obtenus avec un supplément fournissant 10 mg de monacoline K, se comparent à ceux obtenus avec de 20 mg à 40 mg de lovastatine17. Certains experts ont des doutes sur la fiabilité de ces résultats spectaculaires18.

Précautions

Contre-indications

Les contre-indications qui s’appliquent aux statines valent également pour les suppléments de levure de riz rouge :

  • femmes enceintes ou qui allaitent;
  • jeunes de moins de 18 ans;
  • maladie hépatique ou rénale;
  • hypersensibilité aux statines;
  • taux anormalement élevés de transaminase (enzyme dont le taux sérique s'élève en cas d'infarctus ou d’hépatite virale).

Effets indésirables

  • La levure de riz rouge peut provoquer des étourdissements et des problèmes digestifs qui sont toutefois rares et généralement bénins. Cependant, parce qu’elle contient des statines, la levure de riz rouge peut causer des problèmes musculaires qui peuvent être graves (voir encadré ci-dessous). Elle peut aussi nuire à la fonction hépatique. Un cas d’hépatite aigüe a été relié à la prise de levure de riz rouge24.

De 10 % à 15 % des utilisateurs de statines souffrent de douleurs musculaires (myopathie). Bien que cela soit rare, la prise de statines peut causer une rhabdomyolyse (lésions musculaires graves et irréversibles)19. Des cas isolés de myopathie20-22,30 et un cas de rhabdomyolyse23 ont été signalés chez des consommateurs de levure de riz rouge. Cependant, 3 essais laissent penser que, chez la plupart des personnes intolérantes aux statines, la levure de riz rouge peut être une solution de rechange intéressante6,9,28.

Interactions

Dans le cas de maladies cardiovasculaires, l’interaction entre les produits naturels et les médicaments peut être dangereuse.

Avec des plantes ou des suppléments

  • Les effets de la levure de riz rouge peuvent s’ajouter à ceux des plantes abaissant le taux de cholestérol (phytostérols, guggul, policosanol, par exemple). La prise simultanée est donc déconseillée.
  • La prise de millepertuis pourrait réduire l’efficacité de la levure de riz rouge25.
  • Parce qu’elle contient des statines, la levure de riz rouge peut réduire le taux de coenzyme Q10 dans l’organisme, ce qui pourrait nécessiter une supplémentation.

Avec des médicaments

  • Les effets de la levure de riz rouge peuvent s’ajouter à ceux des médicaments abaissant le taux de cholestérol ou de lipides sanguins (statines, fibrates, hautes doses de niacine, par exemple). La prise simultanée est déconseillée.
  • Les effets de la levure de riz rouge pourraient, théoriquement s’ajouter à ceux d’autres médicaments susceptibles de causer une myopathie :
    - kétoconazole (antifongique),
    - cyclosporine (immunodépresseur),
    - certains antibiotiques (érythromycine et spiramycine, par exemple),
    - néfazodone (antidépresseur),
    - inhibiteurs de protéase (traitement du sida).

Avec des aliments

  • Espacer la prise de levure de riz rouge et la consommation de jus de pamplemousse d’au moins 2 heures.

Sur les tablettes

Au Canada, les suppléments contenant uniquement de la levure de riz rouge sont rares. On trouve plutôt des préparations renfermant plusieurs autres substances réduisant le taux de cholestérol sanguin, par exemple des phytostérols.

Réviseur :
Guy Rousseau Ph.D, professeur agrégé, Département de pharmacologie, Université de Montréal (juillet 2011)

Recherche et rédaction : PasseportSanté.net

Mise à jour : juillet 2011

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d'autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu'un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche pour retrouver l'information désirée.

Bibliographie

Gray N. Study finds ‘marked variability’ in red yeast rice supplements, 26 octobre 2010. [Consulté le 11 juin 2011] www.nutraingredients-usa.com
Lee D, Marks JW. Red Yeast Rice and Cholesterol. [Consulté le 11 juin 2011] www.medicinenet.com
National Library of Medicine (Ed). PubMed, NCBI. [Consulté le 9 juin 2011]. www.ncbi.nlm.nih.gov
Natural Standard (Ed). Herbs & Supplements - Red yeast rice (Monascus purpureus), Nature Medicine Quality Standard. [Consulté le 9 juin 2011]. www.naturalstandard.com
The Natural Pharmacist (Ed). Natural Products Encyclopedia, Herbs & Supplements – Red yeast rice, ConsumerLab.com. [Consulté le 9 juin 2011]. www.consumerlab.com

Notes

1. Heber D, Lembertas A, et al. An analysis of nine proprietary Chinese red yeast rice dietary supplements: implications of variability in chemical profile and contents. J Altern Complement Med. 2001 Apr;7(2):133-9.
2. Huang HN, Hua YY, et al. The quantification of monacolin K in some red yeast rice from Fujian province and the comparison of the other product. Chem Pharm Bull (Tokyo). 2006 May;54(5):687-9. Texte intégral : www.jstage.jst.go.jp
3. Bianchi A. Extracts of Monascusus purpureus beyond statins--profile of efficacy and safety of the use of extracts of Monascus purpureus. Chin J Integr Med. 2005 Dec;11(4):309-13. Review.
4. Chinese red yeast rice (Monascus purpureus) for primary hyperlipidemia: a meta-analysis of randomized controlled trials. Liu J, Zhang J, et al. Chin Med. 2006 Nov 23;1:4. Texte intégral : www.pubmedcentral.nih.gov
5. Simvastatin vs therapeutic lifestyle changes and supplements: randomized primary prevention trial. Becker DJ, Gordon RY, et al. Mayo Clin Proc. 2008;83(7):758-764. Texte intégral : www.mayoclinicproceedings.com
6. Red yeast rice for dyslipidemia in statin-intolerant patients: a randomized trial. Becker DJ, Gordon RY, et al. Ann Intern Med. 2009 Jun 16;150(12):830-9, W147-9.
7. Efficacy and safety of Monascus purpureus Went rice in subjects with secondary hyperlipidemia. Gheith O, Sheashaa H, et al. Clin Exp Nephrol. 2008 Jun;12(3):189-94. texte intégral : www.eje-online.org
8. HypoCol (red yeast rice) lowers plasma cholesterol - a randomized placebo controlled study. Bogsrud MP, Ose L, et al. Scand Cardiovasc J. 2010 Aug;44(4):197-200.
9. Tolerability of red yeast rice (2,400 mg twice daily) versus pravastatin (20 mg twice daily) in patients with previous statin intolerance. Halbert SC, French B, et al. Am J Cardiol. 2010 Jan 15;105(2):198-204.
10. Zhao SP, Liu L, et al. Xuezhikang, an extract of cholestin, protects endothelial function through antiinflammatory and lipid-lowering mechanisms in patients with coronary heart disease. Circulation. 2004 Aug 24;110(8):915-20. Texte intégral : http://circ.ahajournals.org
11. Liu L, Zhao SP, et al. Xuezhikang decreases serum lipoprotein(a) and C-reactive protein concentrations in patients with coronary heart disease.Clin Chem. 2003 Aug;49(8):1347-52. Texte intégral : www.clinchem.org
12. Li JJ, Hu SS, et al. Effects of xuezhikang, an extract of cholestin, on lipid profile and C-reactive protein: a short-term time course study in patients with stable angina. Clin Chim Acta. 2005 Feb;352(1-2):217-24.
13. Xuezhikang, an extract of cholestin, decreases plasma inflammatory markers and endothelin-1, improve exercise-induced ischemia and subjective feelings in patients with cardiac syndrome X. Li JJ, Wang Y, et al. Int J Cardiol. 2007 Oct 31;122(1):82-4.
14. Effect of Xuezhikang, an extract from red yeast Chinese rice, on coronary events in a Chinese population with previous myocardial infarction. Lu Z, Kou W, et al; Chinese Coronary Secondary Prevention Study Group, Li S. Am J Cardiol. 2008 Jun 15;101(12):1689-93.
15. Beneficial impact of Xuezhikang on cardiovascular events and mortality in elderly hypertensive patients with previous myocardial infarction from the China Coronary Secondary Prevention Study (CCSPS). Li JJ, Lu ZL, et al; Chinese Coronary Secondary Prevention Study Group. J Clin Pharmacol. 2009 Aug;49(8):947-56.
16. Xuezhikang, an extract of cholestin, reduces cardiovascular events in type 2 diabetes patients with coronary heart disease: subgroup analysis of patients with type 2 diabetes from China coronary secondary prevention study (CCSPS). Zhao SP, Lu ZL, et al; China Coronary Secondary Prevention Study (CCSPS). J Cardiovasc Pharmacol. 2007 Feb;49(2):81-4.
17. Statin alternatives or just placebo: an objective review of omega-3, red yeast rice and garlic in cardiovascular therapeutics. Ong HT, Cheah JS. Chin Med J (Engl). 2008 Aug 20;121(16):1588-94. Review. Texte intégral : www.cmj.org
18. The Natural Pharmacist (Ed). Natural Products Encyclopedia, Herbs & Supplements – Red yeast rice, ConsumerLab.com. [Consulté le 9 juin 2011]. www.consumerlab.com
19. Avis - Santé Canada transmet aux consommateurs d'importants renseignements sur l'innocuité des statines. Santé Canada, 2005. [Consulté le 11 juin 2011]. www.hc-sc.gc.ca
20. Vercelli L, Mongini T, et al. Chinese red rice depletes muscle coenzyme Q10 and maintains muscle damage after discontinuation of statin treatment. J Am Geriatr Soc. 2006 Apr;54(4):718-20. No abstract available.
21. Mueller PS. Symptomatic myopathy due to red yeast rice. Ann Intern Med. 2006 Sep 19;145(6):474-5. No abstract available.
22. Smith DJ, Olive KE. Chinese red rice-induced myopathy. South Med J. 2003 Dec;96(12):1265-7.
23. Prasad GV, Wong T, et al. Rhabdomyolysis due to red yeast rice (Monascus purpureus) in a renal transplant recipient. Transplantation. 2002 Oct 27;74(8):1200-1.
24. Acute hepatitis caused by a natural lipid-lowering product: when "alternative" medicine is no "alternative" at all. Grieco A, Miele L, et al. J Hepatol. 2009 Jun;50(6):1273-7.
25. Interaction between a commercially available St. John's wort product (Movina) and atorvastatin in patients with hypercholesterolemia. Andren L, Andreasson A, Eggertsen R. Eur J Clin Pharmacol. 2007 Aug 15.
26. Marked variability of monacolin levels in commercial red yeast rice products: buyer beware! Gordon RY, Cooperman T, et al. Arch Intern Med. 2010 Oct 25;170(19):1722-7.
27. The role of red yeast rice for the physician. Gordon RY, Becker DJ. Curr Atheroscler Rep. 2011 Feb;13(1):73-80. Review.
28. Lipid-lowering efficacy of red yeast rice in a population intolerant to statins. Venero CV, Venero JV, et al. Am J Cardiol. 2010 Mar 1;105(5):664-6.
29. Long-term effects of Xuezhikang on blood pressure in hypertensive patients with previous myocardial infarction: data from the Chinese Coronary Secondary Prevention Study (CCSPS). Lu ZL, Kou WR, et al; Chinese Coronary Secondary Prevention Study (CCSPS) Group. Clin Exp Hypertens. 2010;32(8):491-8.

Repost 0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 11:45

Accidents domestiques.

 

Bonjour.

 

45-12/12 diabète.

 

(reunion-orange.fr)

 

Santé publique - Centre hospitalier de La Réunion

 

Diabète : dépister pour éviter la maladie  

 

 

A l’occasion de la journée mondiale du diabète, le service de diabétologie du CHU (centre hospitalier universitaire) Félix Guyon à Saint-Denis organise le mercredi 14 novembre une journée d’information dans le hall d’accueil de l’hôpital de 9 heures à 16 heures. Diététicienne, podologue, infirmiers et assistante sociale seront sur place pour donner des conseils de prévention et proposer des dépistages. A La Réunion, ce sont entre 70 000 et 80 000 personnes qui présentent un diabète, et dans un cas sur trois, le diabète n’est pas connu.

Le 14 novembre a lieu la journée mondiale du diabète. Cette date n’est pas un hasard puisqu’elle correspond au jour anniversaire de la naissance de Frederick Banting, co-découvreur, avec Charles Best, de l’insuline en 1922. L’événement, instauré par la fédération mondiale du diabète et l’OMS (organisation mondiale de la santé), a pour but de mieux faire connaître cette maladie, à laquelle succombe une personne dans le monde toutes les 8 secondes.

Quels sont les risques et les signes précurseurs du diabète ? Comment faire face au diabète et vers qui se tourner ? Comment gérer le diabète et en prendre le contrôle ? Le service de diabétologie du CHR apportera les réponses à ces questions le lundi 14 novembre de 9 heures à 16 heures au centre hospitalier Félix Guyon de Saint-Denis. Diététicienne, podologue, infirmiers et assistante sociale seront présents pour réaliser des tests de glycémie, informer et conseiller le public

L’OMS estime à plus de 346 millions le nombre de diabétiques dans le monde. En France, on estime que 3,5 millions de personnes souffrent de diabète, dont 700 000 qui ignorent qu’elles sont malades. A La Réunion, la maladie touche entre 70 000 et 80 000 personnes. Près de 15% des Réunionnais âgés de 18 à 69 ans sont diabétiques, soit trois fois plus qu’en métropole. Dans un cas sur trois, la maladie n’est pas connue. Le constat est alarmant quand on sait que le diabète, s'il reste déséquilibré pendant plusieurs années, peut entraîner de nombreuses complications.

Il existe plusieurs types de diabète. L'affection de type 2 est la plus fréquente. Elle concerne 9 cas sur 10.

Parmi les causes du diabète, figurent les facteurs de prédisposition, comme les gènes et les antécédents familiaux. Avec un parent diabétique, un individu a en effet 40% de risque de développer la maladie, tandis qu'avec deux parents malades, le risque atteint 70%.

Outre le facteur héréditaire, d'autres facteurs de risque prédisposent à la survenue d'un diabète de type 2, tels ceux liés au mode de vie. Les facteurs sociaux et environnementaux, comme le surpoids, l'obésité, le manque d'activité physique, ou la sédentarité, expliquent en effet l'accroissement important du diabète. Le diabète de type 2 peut ainsi être évité dans beaucoup de cas en aidant et en encourageant les personnes à risque à surveiller leur poids et à faire régulièrement de l'exercice. 



A noter que le diabète de type 2 est une maladie qui peut, au début, être sournoise et ne se manifester par aucun symptôme. L'élévation du taux de sucre dans le sang (la glycémie) peut rester discrète. Et de nombreuses complications de la maladie risquent d'apparaître si le diabète reste déséquilibré pendant plusieurs années : cécité, maladies rénales, plaies du pied conduisant parfois à l'amputation, infarctus du myocarde ou encore accident vasculaire cérébral.

Il y a donc un véritable enjeu dans la prévention et le dépistage du diabète, d'autant qu'on sait qu'en améliorant la glycémie, on réduit le risque de complications. Le traitement du diabète comporte des mesures diététiques et une activité physique adaptée, et il existe en outre un choix important de médicaments. De même, des progrès sont faits pour rendre plus facile le traitement par insuline. 
 

 
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de jeanjean1104
  • Le blog de jeanjean1104
  • : sujet principal: les accidents de la vie courante+des faits divers et des informations médicales
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Catégories

Liens