Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 08:20

Accidents domestiques.

 

Bonjour.

 

33-09/12 canicule.

Alerte canicule: les conseils pour vous rafraîchir

Par Nathalie Szapiro le 17/08/12 mis à jour le 17/08/12
Alerte canicule: les conseils pour vous rafraîchir
Météo France annonce un épisode de fortes chaleurs qui devrait démarrer par le sud-ouest dès aujourd'hui, vendredi 17 août 2012 et remonter progressivement vers le nord, courant semaine prochaine. Nos conseils pour vous protéger des grandes chaleurs.


> Pour suivre en direct l'évolution de l'alerte canicule, consultez la carte de vigilance publiée par Météo-France ou Canicule info service au 0 800 06 66 66 (appel gratuit d'un poste fixe) du lundi au samedi de 8 heures à 20 heures jusqu'au 31 août 2012.

• Nos conseils pour mieux supporter la chaleur•
Pas facile de supporter des températures supérieures à 30 °C. Aussitôt, notre corps se défend. En effet, lorsque le thermomètre grimpe, l’organisme tente de réguler sa température interne par le biais de la transpiration. Cette réaction entraîne une perte en eau et en sels minéraux.

Si l’exposition à la chaleur se poursuit, nos réserves s’épuisent, une fièvre apparaît. C’est la classique déshydratation par coup de chaleur, à corriger au plus vite, sous peine de complications graves.

Depuis la canicule de 2003, chacun sait qu’on ne badine pas avec la chaleur. Il faut boire beaucoup et régulièrement, porter des vêtements amples et légers, et agir en parallèle sur notre environnement.

• Mouillez, rafraîchissez

L’objectif:
Profiter de la règle physique selon laquelle un gramme d’eau absorbe 600 calories d’énergie lorsqu’il se transforme en vapeur. Un phénomène bien utile pour climatiser son domicile par évaporation.

En pratique:
L’eau a des vertus hydratantes pour l’air et pour le corps – rien de tel qu’une bonne douche, un bain de mer ou une séance de piscine… En pratique, tout tissu mouillé devient précieux. "Lorsque vous lavez votre linge, surtout, ne l’essorez pas ! Étendez-le trempé, si possible dans une pièce carrelée, devant les fenêtres. C’est spectaculaire pour abaisser la température ambiante", conseille Claude Aubert, fondateur des éditions Terre vivante.

Son guide Fraîcheur sans clim regorge d’astuces faciles à mettre en oeuvre, comme disposer des plantes vertes dans le séjour, sur le balcon et aux alentours des fenêtres pour créer un microclimat limitant le réchauffement de l’air. Ou investir dans un rafraîchisseur d’air, qui fait passer de l’air dans un milieu humide. "La température de l’air soufflé par cet appareil peut aller jusqu’à dix degrés de moins que la température ambiante, d’où l’intérêt de se placer juste en face. Sa consommation est très faible."

Les premiers prix avoisinent les 90€, et on trouve de bonnes occasions sur les sites de petites annonces, dans les dépôts-ventes et les brocantes… à condition de ne pas attendre la canicule pour débuter sa recherche.   

• Limitez l’entrée et la production de chaleur

L’objectif:
Il est plus facile de stabiliser la température d’une pièce fraîche que d’abaisser celle d’une pièce surchauffée. Aérer la nuit, protéger le jour, telle est la base…

En pratique:
Quand on a le choix, mieux vaut s’installer dans une pièce du rez-de-chaussée ou du sous-sol, bien plus climatisée que celles des étages, ou, pire, des combles, si possible donnant au nord.

Pour empêcher la chaleur d’entrer, fermez vos volets le jour et ouvrez-les la nuit, de même que chaque fois que la température extérieure est plus basse que celle de la maison, afin de créer des courants d’air. L’acquisition d’un thermomètre à l’intérieur et d’un autre à l’extérieur est conseillée. On peut aussi coller un film solaire sur une fenêtre en plein sud pour réfléchir une partie des rayons (en vente dans les boutiques de bricolage), si la chambre donne à l’ouest, installer un store pour préparer la nuit.

Oubliez toute idée de plat à mitonner des heures sur le feu ainsi que les activités qui dégagent de l’énergie, comme le repassage. Enfin, penser à éteindre les appareils électriques en veille, non utilisés, et les lampes halogènes, qui chauffent presque autant qu’un radiateur. En revanche, si vous disposez d’un ventilateur au plafond, c’est le moment d’en profiter !   

• Clim ou pas clim, telle est la question !

L’objectif :
Reposer l’organisme pour lui permettre de retrouver une température stable.

En pratique:
Sauf à vivre dans un hameau isolé, il y a toujours moyen de trouver un lieu collectif climatisé proche de chez soi où se réfugier aux heures les plus chaudes, dans une grande surface, une boutique, une salle de cinéma, un lieu de soins… tout convient pourvu qu’il y fasse frais ! L’un des enseignements de la canicule de 2003 fut de proposer, notamment dans les maisons de retraite, des espaces permettant à chacun de souffler un moment.

Attention, cependant, aux trop grands écarts de température, y compris en voiture ! En cas de forte chaleur, la climatisation ne doit pas refroidir l’air en dessous de 25 °C. Et nul besoin d’y passer la journée : de une à deux heures, lorsque le soleil est au zénith, suffisent pour nous soulager. De retour chez soi, une douche tiède et des vêtements légers aident à aborder la fin de journée en toute sérénité.

Faut-il par prudence s’équiper d’un climatiseur à la maison ? Non, sous peine de contribuer à la multiplication des étés caniculaires en aggravant l’effet de serre. Ceux qui construisent ou rénovent leur habitat ont la possibilité d’installer un "puits provençal" – climatisation naturelle offrant de bons résultats – pour un coût de fonctionnement inférieur à celui d’un climatiseur. Vite amorti, il rencontre un grand succès. Ce système consiste à rafraîchir l’air en le faisant circuler dans un tuyau enterré à environ deux mètres sous terre, là où la température est toujours fraîche.   
• En voiture: avec mesure
La climatisation est de plus en plus présente dans les équipements de base de nos voitures, et souvent mal utilisée. Elle ne devrait jamais engendrer le besoin de se couvrir ou de mettre un foulard autour du cou ni assécher les muqueuses, signes que l’air est trop frais ou le souffle mal dirigé.

En pratique:

Il faut éviter d’orienter le courant d’air directement sur soi et opter pour une température supportable (aux alentours de 25 °C) mais pas froide, cela afin de limiter l’écart avec l’extérieur. On l’enclenche avec parcimonie, aux heures les plus chaudes seulement, si le trajet à ce moment de la journée n’a pu être évité. Et après avoir évacué par les fenêtres l’air chaud accumulé.

À savoir:
À l’arrêt, l’utiliser en faisant tourner le moteur est interdit et passible d’amende. La climatisation est gourmande en énergie (compter 10% d’essence en plus). Sortir du véhicule et se mettre au frais est tout aussi efficace et bien moins polluant.   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de jeanjean1104
  • Le blog de jeanjean1104
  • : sujet principal: les accidents de la vie courante+des faits divers et des informations médicales
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Archives

Catégories

Liens